Big Apple Lucha Libre Superstars
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BALLS #1

Aller en bas 
AuteurMessage
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:30

Nous sommes dans les coulisses du célèbre Hammerstein Ballroom. Les coulisses sont encore très calme puisque le show n'a pas commencé. Devant la salle mythique, la tension monte, l'impatience gagne les nombreux fans entassés puisque, oui mesdames et messieurs, ce soir c'est le grand soir : Le show de lancement de la BALLS, la toute nouvelle fédération de Mick Foley. D'ailleurs, ce dernier arpente les coulisses, avec une marionnette de singe dans la main et toute une batterie d'employés en tout genre, dont Jane, la porte-parole des actionnaires de la BALLS. Si la visite guidée que Jane dirige à l'intention de Mick Foley est déjà bien avancée, c'est parce que le plus important est maintenant.



JANE. - Et là, monsieur Foley, c'est la loge des annonceurs, messieurs Styles et Iron Sheik. Est-ce que vous m'écoutez monsieur Foley ?

MICK FOLEY. - Tu vois Morr, ce bouquin raconte toutes mes plus folles aventures dans ce business et crois-moi, mon ami synthétique, il y en a vraiment de très très folles.

JANE. - Est-ce que vous êtes réellement entrain de parler avec cette marionnette ?

MICK FOLEY. - Je sais ce que vous pensez, personne ne connait ce maudit singe nommé Morr et tout le monde s'en fout mais Mr. Socko est en pleine séance de lessive et ne peut pas être présent ce soir.

JANE. - Peut-on poursuivre la visite guidée sans que vous discutiez avec ce stupide singe ?

MICK FOLEY. - Vous pouvez m'appeler Mick !

Jane lâche un profond soupir. Visiblement, la visite guidée n'est pas de toute repos mais le petit groupe arrive enfant devant la pièce maîtresse des coulisses : Le bureau de Mick Foley.

JANE. - Nous entrons à présent dans votre bureau monsieur F... Mick. C'est ici que la magie va devoir opérer si vous voulez garder la confiance de vos actionnaires.



MICK FOLEY. - Je peux vous poser une question Jane ?

JANE. - Bien sûr, allez-y !

MICK FOLEY. - Qu'est-ce que ce mec roux et blanc comme un cul qui porte un masque fait dans mon bureau ? Pourquoi est-il assis sur une chaise de jardin et bon sang, pourquoi tient-il cette cafetière avec tant d'insistance ?

JANE. - J'allais y venir monsieur Foley... Cet homme est votre stagiaire et assistant personnel, El Generico.

MICK FOLEY. - Il n'a pas l'air d'un assistant.

JANE. - Les actionnaires voulaient quelqu'un qui colle à l'image Lucha Libre de votre organisation.

MICK FOLEY. - De quel Lucha Libre est-ce que vous parlez ?

JANE. - De cette même Lucha Libre qui existe dans le nom de votre fédération, Big Apple LUCHA LIBRE Superstars, par exemple.

MICK FOLEY. - Ce n'est qu'un nom, bon sang ! Est-ce que BAWS veut dire quelque chose ?

JANE. - C'est un peu tard pour y penser, Mick. Je vous laisse faire connaissance avec votre assistant, j'ai à faire.

Alors que Jane s'en va, Foley se retourne en direction de son assistant, stagiaire, représentant officiel de la Lucha Libre : El Generico.



MICK FOLEY. - El Generico c'est bien ça ?

EL GENERICO. - OLÉ !

MICK FOLEY. - Bon sang, dans quoi est-ce que je me suis encore embarqué ?

C'est sur l'air dubitatif de Foley et le franc sourire d'un El Generico motivé que l'on passe au générique du show !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:31

Alors que le générique devrait être lancé, rien ne se passe dans l'arena. Tout le monde attend dans le noir et deux vois s'élèvent dans l'arena.

???. - Et ce maudit générique, bon sang, ça vient ?!

TECHNICIEN. - Justement monsieur Foley, vous serez peut être intéressé de savoir quelle musique El Generico a choisit.

Le technicien se penche pour murmurer le titre en question à l'oreille de Foley.

MICK FOLEY. - Ce mec est complètement fou, on aura jamais assez d'argent pour payer les droits sur une musique de Queen toutes les semaines !

TECHNICIEN. - Alors qu'est-ce qu'on fait ?



MICK FOLEY. - HAHAHA ! J'adore les rebondissements du direct. Oublions le générique pour cette semaine, OK ?! Je vais aller directement vers le ring pour m'adresser au public ! Et n'en parle à personne, il ne faut pas qu'on ait l'air non-professionnels !

Ca commence bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:31

Nous y sommes ! Le Hammerstein Ballroom est plein à craquer et c'est sur le Theme Song de Mick Foley que nous ouvrons ce tout premier épisode de BALLS ! Dans la foule, un pogo se forme au rythme de la musique mythique qui sert à introduire l'Hardcore Legend. D'ailleurs, certains gars sautent des balcons pour rejoindre un Mosh Pit ! C'est la guerre, c'est l'enfer, c'est Bagdad à New York, c'est ça, BALLS ! Et Foley arrive sous une ovation monstrueuse ! Le dirigeant a mis son plus "beau" costume et monte dans le ring, un micro en main.



Foley doit attendre quelque secondes avant de pouvoir prendre la parole tant les chants divers, allant de « BALLS ! BALLS ! BALLS ! » à « Foley ! Foley ! Foley ! » en passant par « This ain't Stanford ! » se font bruyants et insistants. Finalement, le dirigeant parvient à se faire entendre. Entre temps, la totalité du roster a rejoint la rampe d'entrée, pour entendre ce qu'avait à dire leur nouvel employeur.

MICK FOLEY. - Quel accueil... J'avais préparé un beau et long discours mais comme j'étais en coulisses entrain de fumer un joint avec Iron Sheik juste avant le début du show, j'ai un peu perdu mes moyens. Par où commencer ? Hmmm... C'est toujours spécial de se produire sur la côte Est. La lutte a pris de l'ampleur au Madison Square Garden. L'ECW a révolutionné la lutte entre Philly et New York et surtout, c'est ici, à New York, que l'on trouve le meilleurs public. Un grand homme d'affaire, qui est aujourd'hui dans la merde jusqu'au cou à cause de faux tests de substances illicites, disait que si un lutteur pouvait satisfaire la foule de New York, alors il pouvait satisfaire n'importe quelle foule. Eh bien c'est presque toujours vrai, sauf par exemple quand je traine mon gros cul sur un ring à Mexico et que je suis incapable de faire une Plancha sans avoir l'air d'un 747 en plein crash. Anyway, OUI, le public New Yorkais est le meilleur de ce maudit business et c'est pourquoi j'ai choisi New York comme siège de cette nouvelle aventure qu'est BALLS ! J'aurais aimé pouvoir faire le premier show au Madison Square Garden, vu l'annulation des Survivor Series à cause du WWE Lockout, mais les salaires de gars comme John Cena et Steve Austin m'ont ruiné à un tel point que je ne suis même plus en mesure de payer les droits pour le générique d'entrée qu'a choisi mon stagiaire personnel : El Jericho !

C'est le moment que choisi un fan pour reprendre Mick Foley en hurlant El Generico

MICK FOLEY. - El Generico, merci ! Quoi qu'il en soit, si vous êtes un actionnaire de cette toute nouvelle fédération, ne prenez pas peur, ne vendez pas vos actions ! Placez votre confiance en Mick Foley puisque l'aventure qui débute ce soir s'annonce fabuleuse, riche en rebondissement, intéressante et surtout, différente de tout ce que vous connaissez ! Les meilleurs talents de ce business, sauf Justin Angel qui est une vraie merde dans ce ring, sont dans ce roster. Nous avons de tout : Champion mondial de la TNA, champion mondial de ROH ! Nous avons Stone Cold Ste...

???. - WAIT A MINUTE, OLD MAN !



MICK FOLEY. - Mark Henry, que puis-je pour toi ?

MARK HENRY. - Tu me connais, Mick Foley ! Tu me connais bien et le fait est que tu mouilles ta culotte à la seule idée de prononcer mon nom !

MICK FOLEY. - Je te demande pardon ?

MARK HENRY. - Je suis le World Heavyweight Champion de la WWE ! Je mérite d'être cité avant ces deux gringalets que tu places sur un piédestal et je mérite d'être cité avant cet Has-Been de Stone Cold Steve Austin ! Je suis Mark Henry, la force la plus dominante de cette fédération et je le prouverai ce soir !



MICK FOLEY. - Mark, je suis désolé mais tu ne t'es pas présenté à la pré-sélection qui te donnait droit à un match ce soir et, par conséquent, je ne peux pas te mettre sur la carte. En revanche, Davey Richards et Robert Roode s'affronteront dans un match entre World Champions ! Et comme je te vois venir d'avance, je t'interdit de venir fouiner autour de cette rencontre durant laquelle... TU SERAS BANNI DU RINGSIDE ! Mais votre véritable Main Event, mesdames et messieurs, mettra aux prises deux des plus grandes stars de ce business... J'ai nommé Stone Cold Steve Austin et John Cena ! HAVE A NICE DAY !

Henry a beau hurler dans son micro, rien n'y fait ! Foley quitte le ring et passe devant un Foley menaçant, en lui conseillant de ne pas mettre la main sur lui ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:31

Les fans sont venus en nombre et ils sont très chaud ce soir. A un point tel que les chants qu'ils ont entamés couvrent complètement le son des commentateurs. Ici en régie, on est obligé de monter le son.

JOEY STYLES. - Premier combat de la soirée, premier combat sous l'ère du légendaire Mick Foley ! Tes impressions, partenaire ?

IRON SHEIK. - On est payé à l'heure ou par apparition ?

JOEY STYLES. - Dois-je vraiment répondre à ça ou... ?



JOEY STYLES. - Voyez-vous la détermination dans les yeux de ce jeune loup ? La BALLS mise sur leurs jeunes talents pour pouvoir nous divertir avec un bon spectacle et... Bon sang, Sheik ! Que faites-vous debout ?!

IRON SHEIK. - PUTAIN, JUSTIN BIEBER !

JOEY STYLES. - Non, non ! C'est Justin ANGEL et non BIEBER !

IRON SHEIK. - You kidding, right ? Il est mieux d'être divertissant sur un ring ce merdeux.



JOEY STYLES. - C'est au tour de Ron "the Truth" Killings à faire son entrée ! Il n'a pas l'air dans sa meilleure forme le bonhomme, il semble tourmenter.

IRON SHEIK. - Normal d'être tourmenté quand t'es noir.

JOEY STYLES. - ... Bref, l'arbitre est sur le point de sonner la cloche. HERE WE GO !

R-TRUTH vs. JUSTIN ANGEL.
Match plutôt long à débuter dans son ensemble. R-Truth ne ménage aucunement Angel durant l'affrontement, il s'acharne sur lui durant plusieurs minutes en lui enchaînant des cordes à linge avec swag et des coups de poings dans la gueule. Justin Angel finit par se dégager d'une soumission à la tête qu'R-Truth maintenait depuis quelques instants, avec un support vocal du public, Angel prends le dessus de son adversaire en l'envoyant courir dans les cordes et le sécher au sol avec un coup d'épaule. Relevant son adversaire et tentant très tôt dans le combat d'appliquer son finisher, le Suntan Superman contra la prise en appliquant sa propre médecine, coup d'pied dans l'estomac suivit du Corkscrew Scissors Kick pour la victoire. R-Truth en déchire même son t-shirt... étrange.

VAINQUEUR : R-TRUTH.

IRON SHEIK. - Super, le négro de service gagne face à la tafiole, sosie d'un chanteur de quatorze ans.

JOEY STYLES. - En fait, il a dix-sept ans...

IRON SHEIK. - Ton derrière... Tes lunettes horribles... Tu veux connaître le lien ?

R-Truth, complètement enragée sans la moindre raison, lança un regard noir au corps inerte de Justin Angel. Agrippant la tête de celui-ci, il le traîna jusqu'au bout du ring. Killings descendit du ring avant de sauter haut dans les airs et envoyer un coup de coude dans le visage de Angel, tête qui flottait dans le vide.



La foule hua de plus belle alors que Truth quitta le ring, toujours aussi énerver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:31

Nous nous retrouvons en backstage avec R-Truth qui vient de remporter son combat face à Justin Angel.



R-TRUTH. - Ce Justin Angel pensait pouvoir se défaire de la vérité. Nobody can beat the truth. Lil' Jimmy, Angel n'a sur faire le poids. Cette conspiration qui se trame contre moi ne pourra jamais m'atteindre. Et tu sais pourquoi Jimmy ? Je pensais te l'avoir déjà dit pourtant...

Un blanc s'installe.

R-TRUTH. - Je vous l’avais dit. Angel ne fait pas le poids face à moi. Un si petit homme faisant face à un rebelle… Je fais face à une conspiration plus grande que votre nez à tous. Je ne peux pas perdre avant même d’avoir commencé cette guerre pour l’arrêter. Ce sera long, mais j’y viendrai à bout, et la vérité sera dévoilé. Je serai connu en tant que saveur de ce monde, celui qui aura ouvert les yeux à tous. En attendant, prenez-moi pour un fou, j’en ai rien à foutre. Cela ne m’empêchera pas de combattre ces bâtards et leurs faire cracher le morceau. Même si je suis seul, ils peuvent être cents. Je leurs botterai le cul un par un, jusqu’à ce que la vérité soit révélé. Je n’aurai pas de répit avant cela. J’aurai le fin mot de l’histoire, et personne ne m’y empêchera. And that’s the truth, the whole truth. And nothing… But the truth!

R-Truth parle tout seul, cependant il est coupé par les éclats de rire du Big Red Monster, Kane.



KANE. - Hahaha.. R-Truth j'apprécie ton style. Cependant tu n'es qu'un pauvre fou. Tes histoires de Conspiration et Little Jimmy ne sont que des foutaises pour attirer l'attention.

R-TRUTH. - SHUT YOU FUCKIN' MOUTH KANE ! Je ne suis pas fou. Par contre toi et tous les Lil' Jimmy êtes des malades mentaux. Justin Angel is crazy. ALL OF BALL's ROSTER ARE CRAZY.

Kane ricane une nouvelle fois et s'en va laissant fou de rage R-Truth qui recommence à se parler à lui meme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:32

JOEY STYLES. - Comme je suis curieux, j'ai réussi à dénicher une information sur le prochain match qui va suivre. Une légende de ce business est sur le point de relacer ses bottes ! T'as une petite idée, Sheik ?

IRON SHEIK. - Mae Young ?

JOEY STYLES. - Non !



JOEY STYLES. - Ces deux hommes barbares veulent tenter leur chance dans la division par équipe de la BALLS ! Ils auront un énorme défi cette semaine !

IRON SHEIK. - Hulk Hogan, alors ?

JOEY STYLES. - Non, ce n'est pas lui. Hogan est débordé à faire en sorte que les ratings de la TNA ne soit pas dépassé par ceux de la BALLS ! L'enfoiré !



IRON SHEIK. - Ça ne serait pas Mad Dog Vachon ?

JOEY STYLES. - Un vieux en chaise roulante ? Non merci ! Un petit indice, mon ami, c'est une légende du hardcore !



JOEY STYLES. - Voici les frères Bricoes ! Une talentueuse équipe de la ROH, une fédération indépendante ! Cette équipe risque d'être prometteuse au fil des semaines !

IRON SHEIK. - Ouais oua-... J'AI TROUVÉ ! MICK FOLEY !!



IRON SHEIK. - HOLY SHIT !

Terry Funk descend la rampe sous un tonnerre d'applaudissement et sous une ovation monstrueuse. Ce vieux débris semble toujours en forme pour botter des culs. Funk montre dans le ring et donne une accolade à ces coéquipiers de la soirée. Le public est chaud bouillant !

THE HIGHLANDERS & SHEAMUS vs. THE BRISCOES & TERRY FUNK.
La foule est en délire et célèbre le retour de Terry Funk en lui lançant des cris d'encouragement. Durant tout le combat, Funk montre que malgré son âge, il est toujours un enculé de redneck qui ne s'avoue jamais vaincu. Avec l'aide des Briscoes à de nombreuse reprise, les trois hommes démontrent quelques prises à trois, assez amusante et humiliante pour leur adversaire. Les Highlanders et Sheamus se dispute à de nombreuse reprise ce qui cause leur perte. Le combat se termine lorsque Funk place son Texas Piledriver à ses trois adversaires, suivi du compte de trois !

VAINQUEUR : THE BRISCOES & TERRY FUNK.

JOEY STYLES. - J'ai grandement respect pour ce type ! Pas vous, Sheik ?

L'Iron Sheik est debout en train d'applaudir alors que la foule agit de même. Funk semble être en bonne forme malgré quelques grimaces de douleur dut à son âge. Les frères Briscoes quittent le ring alors que Funk reste quelques instants pour délecter ce moment. Seulement, l'écran géant s'alluma et tous les regards dans la salle se tournèrent vers l'écran. Randy Orton s'y trouvait, regard neutre. Funk se mit face à l'écran en se demandant ce que ce morveux peut bien lui vouloir. Randy Orton ne dit rien, laissant juste paraître son sourire mesquin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:32

Nous sommes en coulisses, à quelque minutes d'un match qui sera très familier pour les fans présents ce soir au Hammerstein Ballroom puisque Raven affrontera le Sandman dans un match Hardcore, comme à la bonne vieille époque ! Avant cela, on retrouve CM Punk, qui se prépare pour... Rien puisqu'il n'a pas de match ce soir.



???. - Hahahaha, ces bons vieux X sur les bandages. Certaines choses restent, malgré le nombre de World Titles, malgré le nombre de Five Star Matches !

Les yeux de Punk se figent à l'entente de cette voix. Il la reconnait bien, c'est celle du Human Cancer, Raven. Un homme que Punk méprise et avec qui il a une histoire des plus garnies.

RAVEN. - Et peu importe la star internationale que tu es devenu, tu perds toujours autant tes moyens face à moi, Phil.

CM PUNK. - Ne m'appelle pas Phil, Raven. Je ne veux pas te voir, je ne veux pas t'entendre, je ne veux pas sentir ta vieille odeur de pourriture ! Je te détestais à ROH, je te détestais à la TNA, autant que je détestait la TNA elle-même et je te détesterai toujours Raven. Tu es tout ce que je déteste, tu es tout ce que je hais du plus profond de mon âme !

RAVEN. - Certaines chosent ne changent pas, comme les X sur tes mains mais d'autres, Phil, changent et évoluent. J'ai changé Phil... Tu as changé ! Qui croyait qu'un jour, l'inébranlable CM Punk partagerait son championnat par équipe avec un fumeur de joints originaire de Jamaïque ? Qui pouvait croire qu'un jour, le CM Punk anticonformiste deviendrait un gentil petit lutteur corporate à la solde de la toute puissante lutte capitaliste de Vincent Kennedy McMahon ?

CM Punk est sur le point d'exploser mais se retient, il semblerait qu'aussi pervers soit Raven, il y ait peut être un fond de vérité.

RAVEN. - Est-ce que le CM Punk d'aujourd'hui tiendrait 60 minutes face à Samoa Joe ? Est-ce que le CM Punk d'aujourd'hui aurait encore autant de verve pour défendre ses idéaux face à quelqu'un comme moi ? Qui aurait cru qu'un jour, CM Punk se complairait dans la facilité d'affronter des bodybuilders huilés à la WWE ? Qui aurait cru... Hahahaha ! Qui aurait cru que Raven viendrait demander pardon au Second City Saint pour tout ce qu'il lui a fait subir ? Je ne te demande pas de répondre à ces questions, Phil... Pas tout de suite. Je te demande juste de réfléchir, de repenser à ce que tu es devenu. Je te demande aussi de regarder mon match face au Sandman et de te demander si, au fond de ton cœur, tu as toujours cette même flamme qui brûlait au fond de ton cœur quand j'ai fait de toi un homme ! Cette flamme qui brûle toujours au fond du cœur du résistant que je suis ! Quote the Raven... Nevermore.



Et Raven s'en va comme il est venu, en coup de vent, laissant sur place un CM Punk à la mine sombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:32

JOEY STYLES. - Excitée est le mot pour me décrire présentement. Le prochain combat qui suivra sera rien de mieux qu'une retrouvailles des hardcore member de la défunte ECW !

Joey Styles tourna la tête vers son partenaire aux commentaires, mais celui-ci ce trouvais à être absent.

JOEY STYLES. - Sheik ?!

IRON SHEIK. - Cette pisse était bonne, ouais !

L'Iron Sheik vint se rasseoir à sa place, en attachant le dernier bouton de son pantalon.

JOEY STYLES. - Tu sais que t'as failli manqué le combat d'la soirée ?



IRON SHEIK. - La fédération à signer un clochard ? J'peux me tirer d'ici avant que ces amis se ramènent ce crécher à notre table ?

JOEY STYLES. - Arrêter de dire des conneries, Sheik ! Raven est une figure emblématique de la ECW !

IRON SHEIK. - J'en parlerai à mon cheval !



JOEY STYLES. - Il doit rester une croute sur le coeur au Sandman avec cette vieille rivalité qu'ils ont vécus tous les deux. Ça risque de saigner, c'est moi qui vous le dis !

IRON SHEIK. - Le clochard et maintenant l'ivrogne... Si ce match, ça saigne pas, je démissionne !

RAVEN vs. THE SANDMAN.
Le combat est complètement fou. Les deux lutteurs s'acharnent dessus avec toutes les armes qui tombent sous leurs mains. Passant par des poubelles, des chaises, des pancartes du public ou même le célèbre Kendo Stick du Sandman. Celui-ci vient d'assommer Raven avec son DDT maladroit directement sur la rampe en acier. Le sang coule, mais il ne parvient cependant qu'à obtenir le compte jusqu'à deux. Il relève ensuite Raven et tente de lui placer à nouveau son DDT, mais Raven le surprend en plaçant Sandman sur ses épaules et s'élancer pour le... GO TO SLEEP ?! NOOOOO ! Contré par Sandman avec un Reverse DDT pour le compte de trois.

VAINQUEUR : SANDMAN.

Le combat à peine terminé, Sandman descendit du ring pour grimper sur la barrière de sécurité et fêter avec les fans. Il reçu quelques bières pour en distribuer quelques-unes dans la foule avant d'en fracasser une dans son front. Le sang a coulé, la bière à couler, tout le monde est content !



IRON SHEIK. - Raven, finalement, c'est une groupie de CM Punk ?

JOEY STYLES. - Étrange comme ending match, mais Sandman mérite amplement sa victoire. Les deux hommes ont livré bonne bataille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:32

On se retrouve avec Taz et Davey Richards en coulisses. Taz parle à Davey, lui donne quelque conseils, le manage quoi.



Taz - Il est l'heure pour toi d'aller dans l'arène, kid! Tes premières heures vont être décisives, alors, te loupe surtout pas. Cet enfoiré de Roode te fera pas de cadeau, je l'ai vu s'entraîner il y'a peu, il est pas là pour rigoler alors, va falloir te bouger le cul et rester concentrer parce qu'en face, on en ratera pas une, je te le garatnie!

Davey - Ne t'en fais pas pour moi, Taz. Je suis bien dans ma tête, je suis bien dans mon corps, le match n'échappera pas à mon contrôle, crois-moi. Je ne prétends pas être le meilleur lutteur au monde, je le suis. C'est une facon d'être, un état d'esprit, et moi, j'ai tout ca. Roode peut faire ce qu'il veut, The American Wolf is on the hunt et cela veut dire que je vais devoir me nourrir d'une proie, en l'occurence Robert Roode. Si quelqu'un doit faire attention, c'est lui, encore une fois.

Taz rigole.

Taz - Ha ha! T'es dans le bon mon gars! J'aime quand tu parles comme ca, mais ne reste pas reposer sur tes lauriers, sois tout de même sur tes gardes, faut pas prendre une grosse tête. Elle éclatera trop vite, et tu sais ce que ca veut dire si elle éclate? Tu vas en chier comme jamais t'en as chier!

On frappe à la porte. Sans avoir l'autorisation d'entrer, un homme s'introduit dans la pièce. C'est Kyle O'Reilly, son poulain, qui intervient.

O'Reilly - Désolé de vous interrompre les gars, mais j'ai une nouvelle qui ne peut vraiment pas attendre, dès que j'ai entendu ca, j'ai cru à une blague mais on m'a confirmé que c'était véridique, alors accrochez vous bien: Eddie Edwards serait en négocitations avec la BALLS et d'après les dire, ce ne serait pas qu'une simple rumeur. Vous en dîtes quoi, huh?



Davey regarde Kyle, bouche bée.

Taz - On en dit que Davey a un match dans quelques secondes, alors bouge ton cul d'ici et laisse la star monter dans le ring! Gamin, il est temps pour toi d'y aller, et pas de chichi!

Taz fait se lever Davey qui avance et sort de sa loge, sans même un regard pour O'Reilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:33

JOEY STYLES. - C'est l'heure du deuxième match par équipe, mon ami ! Et j'adore l'intensité que nous réserve ce genre de combat. Mais la division tag team n'a jamais été valoriser ses dernières années, il est temps que cette division reprenne de sa valeur !

IRON SHEIK. - Ça va, t'as fini d'ouvrir ton clapet ?



IRON SHEIK. - Cool, c'est une soirée halloween ?

JOEY STYLES. - Le monstre Kane à beaucoup à prouver parmi cette fédération. Sa carrière fut difficile lors des dernières années à la WWE, espérons qu'il soit sur le bon chemin, ici à BALLS !



JOEY STYLES. - Voici Amasis ! Lutteur pas trop connu dans le wrestling business, mais tout cela risque de changer d'ici les prochaines semaines ! Personnellement, j'attends beaucoup de lui !

IRON SHEIK. - C'est une soirée halloween, oui ou non ?

JOEY STYLES. - ...



IRON SHEIK. - Bien le sourire colgate ?

JOEY STYLES. - Ce p'tit gars à un brillant avenir dans le monde la lutte. Fils de Dusty Rhodes, ancien lèche cul de Vinnie O', le Cody est mieux de montrer qu'il a des couilles de taureau s'il veut figurer au top de cette fédération.



IRON SHEIK. - DES TÉTONS ! ... Il est bien aimé auprès des femmes ce Randy Orton !

JOEY STYLES. - OH MY GOD ! T'as vu cette paire ? Randy Orton peut se ramener autant qu'il veut dans un ring à partir de maintenant !

KANE & AMASIS vs. CODY RHODES & RANDY ORTON.
Combat plutôt lent à débuter. Amasis se fait énormément massacrer par Randy Orton. Cependant, Amasis réussit à faire l'échange avec Kane. À ce même moment, Orton profite de l'instant pour taper avec surprise l'épaule de Rhodes qui est obligé d'entrer dans le ring. À l'inverse du début du match, Kane massacre Rhodes, tandis qu'Orton semble narguer son coéquipier de la soirée. À l'extérieur du ring, R-Truth se fait voir et l'arbitre lui glisse quelques mots. Kane étant distrait, Randy Orton profite de cette occasion pour entrer dans le ring et porter un RKO à Kane alors que Rhodes est au sol, affaibli par ses adversaires. Orton pris le corps de Rhodes pour le mettre sur Kane pour le compte de trois.

VAINQUEUR : CODY RHODES & RANDY ORTON.

R-Truth se glisse dans le ring pour attaquer violemment Kane, affaibli par le récent RKO porter par Randy Orton, celui-ci qui a quitté le ring directement après la cloche de fin de combat suivi de Cody Rhodes. Amasis toujours présent dans le ring, demande un micro.

AMASIS. - Regardez autour de vous... C'est tout simplement le chaos, un bordel que personne n'osera ramasser. Il est temps qu'un homme se lève parmi tant d'autre, un homme qui ne baissera pas les yeux devant tout ce chaos présent dans ce monde. Cet homme n'est nul autre que moi ! L'homme qui établira la justice et qui sera craint par ceux les êtres chaotiques ! Apprêtez-vous à...

KENDO STICK SHOT !



Sous l'impact de l'arme, Amasis s'effondra dans le ring, complètement assommer par ce coup vicieux porter par le Sandman qui s'était glissé dans le ring de façon subtile et maladroite. Celui-ci fit signe à un membre de l'équipe technique de lui apporter un micro avant de se coucher tout près d'Amasis. L'odeur de l'alcool chez le Sandman était fort présente.

SANDMAN. - Sais-tu... Sais-tu c'que cette bonne vieille truie qui me sert de femme me dis ces jours-ci ?! Que son mari est un fils de pute d'ivrogne qui n'a pas de passé ni d'avenir et qui a réussit dans la vie seulement par tabasser des gens idiots dans une fédération de cinglés. Toute cette foutu histoire pour en venir sur le fait que si tu oses revenir faire ton agent de la paix sur ce ring et casser les couilles à tout le monde, j'vais te défoncer la gueule à coup de Kendo Stick jusqu'à c'que ton nez de sale nègre se retrouve dans ton cul !

Le Sandman roula jusqu'à l'extérieur du ring. Il donna un high five à l'Iron Sheik avant de cracher au visage de Joey Styles. Il sortit une glacière tout près de la table des commentateurs avant de l'ouvrir et de prendre des bières pour en vider quelques-unes avec le public pour une deuxième fois dans la soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:33

Alors qu'on vient d'assister à un après match des plus chaotiques, nous pouvons retrouver Cody Rhodes revenant tout juste de sa victoire et pourtant semblant être aussi amoché que ces précédants adversaires.



CODY RHODES. - Cette sale vipère de Randy Orton ne perd rien pour attendre.

Alors que Rhodes rageait seul dans le couloir, Justin Angel se montra au loin dans le couloir. Lui aussi semblait énervé par sa défaite, plus tôt en soirée en plus d'avoir reçu un beatdown de la part de Ron "the Truth" Killings. Lorsque Angel se rapprocha de Rhodes, les deux hommes s'échangèrent un long regard dans le blanc des yeux.



JUSTIN ANGEL. - Cody.

CODY RHODES. - Justin.

Un petit mouton. Deux petits moutons. Trois petits moutons. Quatres petits moutons.

Aucun des deux ne détournèrent le regard nul serait qu'une seule seconde. Après quelques instants, Justin Angel pris décision de continuer son chemin dans le couloir alors que sur le visage de Rhodes, s'afficha un sourire en coin. À son tour il se dirigea vers une porte dans le couloir. "Mick Foley" était inscrit sur la porte. Rhodes y entra et la caméra se coupa pour faire place à une page publicitaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:33

La soirée continue après une courte page de pub, nous proposant principalement les nouveaux menus gastronomiques que l'on retrouve aux Etats Unis. Le public est toujours aussi chaud alors que nous retrouvons notre duo favoris, aux commentaires.

IRON SHEIK. - Salam alaykoum.

JOEY STYLES. - Je suis vraiment désolé mais je parle pas birmanais.

IRON SHEIK. - C'est de l'arabe, ya ouled el kelb.



JOEY STYLES. - Oh ce n'est pas n'importe qui, qui vient de rentrer dans l'arène des gladiateurs de temps modernes. Voilà un très gros morceau de BALLS, environ 140 kilos pour 2 mètres, il faudra compter sur lui dans les semaines à venir.

IRON SHEIK. - Communiste.

JOEY STYLES. - Quelle concentration ! Il est vraiment sûr de lui.



IRON SHEIK. - Je te paris ma moustache que le descendant de Staline va se faire détruire. Les USA vont encore ridiculisé l'URSS, c'est l'histoire de leur vie et c'est pas ce soir que ça va changer.

JOEY STYLES. - C'est un second poids lourd qui vient faire place dans le ring. Le catcheur le plus épais du monde, the Big Show ! Si une chose est sûr, c'est que ce combat risque vraiment d'être très intéressant.

IRON SHEIK. - Ou bourrin, au possible.

VLADIMIR KOZLOV vs. THE BIG SHOW.
C'est un duel de mastodonte qui oppose les deux protagonistes du match. Vladimir Kozlov tourne énormément autour de son adversaire, il tente plusieurs contactes avec son adversaire mais il se fait repousser à chaque tentative. Visiblement Big Show est plus déterminé et plus solide que jamais. Mais le russe n'abandonne pas et continue à multiplier ses assauts. Il finit par faire chuter le Big Show, c'est le moment épique du match ! Personne n'en croit ses yeux, Vladimir non plus. Il enchaine le Big Show avec de nombreuse prises au sol, histoire de se débarrasser rapidement de son adversaire. Mais ce n'est pas chose facile, cependant Vladimir est en confiance et envoie des énormes coups de boules sur le Big Show qui venait de se relever. Ce dernier reprend de l'aplombs et sèche le russe avec un vrais coup de tête, digne de Zinedine Zidane ! Il se relève mais est très vite malmené par le Big Show qui enchaine les grosses prises Sidewalk Slam, Spear, Big Foot ect... Vladimir Kozlov finit par se ressaisir en contrant un chokeslam du Big Show en DDT ! Il tente le tombé immédiatement mais il est rapidement projeté en l'air, le Big Show se relève furieux et envoie son monstrueux Weapon of Mass Destruction mais Vladimir Kozlov esquive le coup et prit d'une force surhumaine, il enchaine avec le Iron Curtain pour le compte de trois.



VAINQUEUR : VLADIMIR KOZLOV.

JOEY STYLES. - Tu vas te raser la moustache, je crois bien.

IRON SHEIK. - Merde... Tu m'écoutais ?

Vladimir Kozlov trône sur le cadavre du Big Show alors que le public n'est pas content du tout du résultat de ce match. Il fait plusieurs poses pour montrer à quel point il est dominant. Quand tout à coup... Mark Henry déboule à toute vitesse, sortit de nul part et accompagné d'une chaise en plus. Un affrontement du regard avec Vladimir, qui lui préfère sortir du ring et laisser Mark Henry régler ses petites querelles made in WWE tout seul.



Il frappe le visage du Big Show avec son arme et il se met à marteler le corps de son adversaire de coups. Il le relève et avec beaucoup de difficulté lui place son World's Strongest Slam. Avant de re-réaliser l'exploit une seconde fois avec un autre World's Strongest Slam, sur la chaise cette fois-ci. Le visage du Big Show est inerte alors que celui Mark Henry représente parfaitement l'hilarité. Les secours arrivent pour sauver le Big Show alors que son agresseur part tout en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:33

On se retrouve maintenant en backstages où Jeremy Borash est sur le point d'interviewer Robert Roode, ceinture TNA à l'épaule.



JEREMY BORASH. - Robert Roode, une nouvelle aventure pour vous est en train de se dessiner à BALLS. Vous êtes le champion TNA, vos pensées sur votre avenir ici.

Roode lache un rire.

ROBERT ROODE. - Mon avenir ici? Tu te fous de moi Jérémy? Je suis simplement le futur de ce businness et par conséquent, de cette compagnie. Tu vois sincèrement quelqu'un d'autre aujourd'hui capable de faire ce que je fais dans le ring? Vois-tu seulement quelqu'un d'autre ayant autant de présence et de charisme que moi? Alors, je ne me soucie pas de mon futur à la BALLS, loin de là. A mon âge, on a encore des choses à faire et en ce qui me concerne, je n'ai plus rien à prouver, j'ai déja tout fait, tout connu. Plus rien ne m'impressione. Aujourd'hui, c'est bel et bien moi qui impressionne. Je suis jeune, mais je suis pourtant expérimenté, ce titre qui est avec moi est le premier d'une longue liste à suivre, marque bien mes mots Borash car dans quelques temps, tu pourras revenir me voir et tu auras constaté que j'aurais tenu ma parole, comme toujours!. Aucune jeune talent n'est aussi précieux et prometteur que moi, personne n'a réussi à faire mieux et à marquer autant les esprits que moi! Je suis celui qui peut prendre cette fédération sur ses épaules et la mener bien plus loin, bien plus haut qu'on ne peut l'espérer. Et personne mis à part moi ne peut faire cela! Tu sais aussi bien que moi qu'un lutteur n'a pas besoin de sortir de la machine à sous qu'est la WWE pour se faire un nom dans ce businness et pour être un bon wrestler. De grands noms, comme moi par exemple, ont prit part à l'aventure TNA et à la fin, cette fédération était même meilleure que la WWE. Nous le savons très bien, nous y avons travaillé.

Des bruits de pas se font entendre. Roode tourne la tête et aperçoit Sheamus qui arrive droit sur lui, apparemment très détendu. Une fois arrivé devant la caméra, il soupire.



SHEAMUS. - Fellah, je crois que tu as oublié qui je suis et que malgrès ta jeunesse, ta mémoire fout le camp. Tu te souviens de moi? Tu te souviens de ma première année au sein de la WWE? I am the fastest rising superstar in the history of the businness! Si un jeune talent a marquer l'histoire de cette industrie, c'est bien moi! Tu parles de toi comme the next big thing mais tu sais, en disant cela, ca sonne faux, et on dirait que tu te fous de ma gueule! Moi, le premier mec qui est passé devant moi, je l'ai cassé en deux, je ne l'ai pas seulement laminé, j'ai mis fin à sa carrière, j'ai gagné le titre de la WWE en beaucoup moins d'un an, jamais personne ne s'est fait remarqué autant que moi et jamais personne ne le fera car il n'y a pas un connard capable de refaire ce que j'ai fait, le centième de mes accomplissements est déja trop pour la plupart des crétins dans ce businness . J'ai fait plus de choses en un an que toi en treize années Robert, tu sais ce que ca veut dire? Ca veut dire que mon niveau est bien plus haut que le tien, tu es mon bouffon et je suis ton roi. Et tu sais, il faut que tu te fasses à l'idée que bientôt, toi, tes soi-disants accomplissements et toute cette merde que tu nous racontes, tout cela, ce sera de l'histoire ancienne car j'écraserai tout tes espoirs, j'écraserai tout ce que tu entreprends, je t'écraserai tout simplement pour pouvoir montrer à tout le monde que le vrai Sheamus est bel et bien de retour!

Roode se met en face à face avec Sheamus maintenant, une tension se ressent dans l'air.

ROBERT ROODE. - Qu'est-ce que tu fous la? Qu'est-ce qui te prend pour venir interrompre mon interview, mon heure de gloire? Pour qui te prends-tu pour venir tenter de me retirer mon spotlight en balacant toutes ces conneries? Qui es-tu? Tu oses me comparer à la plupart des personnes de ce businness? Tu es sérieux? Je n'ai rien à voir avec ce que tu as déja connu, je suis bien au delà de ca et je peux te le faire remarquer très vite si tu le désires tellement! Alors, ce que je vais faire, c'est que je vais te poser une seule et simple question pour ne pas enfoncer ma botte droit dans ton cul. Que me veux-tu?

Sheamus se contente de maintenir le regard de Roode et ne répond pas. Roode ne lâche pas Sheamus des yeux non plus, jusqu'à ce que l'Irlandais dirige son regard vers le titre de Robert. Le canadien regarde son titre à son tour, avant de regarder Sheamus une nouvelle fois qui en fait de même. Il sourit, histoire de narguer le canadien quelque peu avant de partir sous un regard haineux de Roode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:33

JOEY STYLES. - Nous vivons une excellente soirée mesdames et messieurs. Je tenais juste à vous dire, vous l'univers de la BALLS, que c'est un privilège et plaisir pour moi de commenter ce show qui nous réserve probablement encore des surprises !

IRON SHEIK. - C'est ça. Et moi je veux qu'on m'apporte un kebab.



IRON SHEIK. - I'm comin' ! ♪

JOEY STYLES. - Voilà Montel Vontavious Porter. Le catcheur le mieux payé de ce business. Il ne faut pas s'arrêter aux apparences. Malgré son arrogance, il reste un adversaire redoutable.

IRON SHEIK. - Tiens il a ressortit son tunnel là.



JOEY STYLES. - Et c'est partenaire de la soirée... Celui qui n'est plus là pour faire de la figuration, jamais aussi déterminé qu'aujourd'hui... Permettez moi de vous présentez Dolph Ziggler !

IRON SHEIK. - I am perfection ! ♪

JOEY STYLES. - Ça reste très loin de la réalité.



JOEY STYLES. - L'équipe adversaire est premièrement composé du luchador, le petit colibri mexicain, l'idole de toute une génération... Rey Mysterio !

IRON SHEIK. - BOOYAKA ! BOOYAKA ! ♪

JOEY STYLES. - Tu comptes tous nous les faire, partenaire ?



JOEY STYLES. - Et le dernier participant de cette rencontre, le dernier à rentrer mais certainement le plus experimenté lutteur présent sur le ring ce soir, le coéquipier de Rey Mysterio... Y2J Chris Jerichoooo !

IRON SHEIK. - ...

JOEY STYLES. - Oh non mais il boude maintenant !

CHRIS JERICHO & REY MYSTERIO vs. MVP & DOLPH ZIGGLER.
C'est un bon match par équipe qui se profil à l'horizon. MVP et Dolph Ziggler ont de bien s'entendre alors que Rey Mysterio et Chris Jericho se dispute déjà pour savoir lequel va commencer le match. Ziggler et Y2J vont finalement débuter le match sous l’œil amère de Rey Mysterio. Alors que l'équipe des méchants travaillent parfaitement ensemble, ce n'est pas du tout le cas de celle des supers héros. Avec plusieurs prises en équipe, comme le double DDT, une double souplesse et plusieurs autres coopération qui se passe dans l'ensemble, plutôt bien. MVP relève Chris Jericho pour lui porter son playmaker mais il réussit à s'en sortir et contre avec un drop kick avant de faire le tag avec son partenaire. Mysterio tente de prendre le contrôle du match avec sa rapidité et ses techniques de Lucha Libre. MVP ne sait plus où donner de la tête et il est envoyé avec un Hurricanrana en position de 619 ! Il commence à faire ses taunts pour montrer au public que c'est pour eux qu'il fait ça. Mais Chris Jericho lui tape sur l'épaule et rentre à sa place. Dans la perplexité général, alors que Rey était en train d’engueuler le canadien, MVP fait le changement et Dolph Ziggler prends par surprise Chris Jericho avec son Zig Zag ! Et il enchaine avec le tombé sous le regard dépité de Rey Mysterio.



VAINQUEUR : MVP & Dolph Ziggler.

JOEY STYLES. - C'est une belle victoire, il faudra compter sur eux dans les semaines à venir.

IRON SHEIK. - La ferme, ce n'est pas finit sur le ring !

Alors que l’équipe victorieuse vient de sortir du ring pour fêter sa victoire, Chris Jericho se relève pour faire face à Rey Mysterio. Gros moment de tension, il décide de lui tendre la main pour s'excuser mais Rey Mysterio refuse de la lui serrer. Il vient même la alayer d'un revers avant de rejoindre à son tour les coulisses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:34

Dans le bureau de Foley, l'agitation est à son comble. Terry Funk met le bordel, fou de rage. Foley tente de calmer son ami, avec l'aide d'El Generico. Funk est tellement remonté que Foley doit envoyer un coup de ciseaux dans le front de son mentor pour finalement le ramener à la raison. Foley est sans voix, visiblement le coup est parti tout seul.



TERRY FUNK. - Tu viens de me frapper avec un putain de ciseaux.

MICK FOLEY. - Est-ce que tu es calmé ?

TERRY FUNK. - Admettons que oui.

MICK FOLEY. - On progresse. Je suis désolé, je ne sais pas ce qui m'a pris.

TERRY FUNK. - J'en ai connu d'autres.

MICK FOLEY. - Pourquoi es-tu autant en colère ?

TERRY FUNK. - Pourquoi est-ce que le marmot de Bob Orton Jr. vient pointer le bout de son nez après mon match, sur l'écran géant bon sang ? Je ne suis pas une saloperie de jobber débutant, je mérite un peu de respect !

MICK FOLEY. - Comment suis-je censé le savoir ? El Generico, tu sais quelque chose ?

EL GENERICO. - Si señor !

MICK FOLEY. - Eh bien parle !

EL GENERICO. - Si señor !

TERRY FUNK. - Mais putain, tu es complètement con maudit rouquin mexicain ?

EL GENERICO. - Si señor !

???. - Je peux peut être vous aider.



RANDY ORTON. - Je vais être bref, Terry Funk. J'ai un vieux projet qui me tient à cœur... Le Legend Killer Tour et même si j'ai mis hors course des gars comme Jake "The Snake" Roberts ou Mick Foley ici présent, je ressent toujours le besoin d'aider les miséreux dans ton genre qui viennent salir le ring dans lequel j'évolue ! Si tu peux encore trainer ta carcasse jusqu'au ring, alors je me ferai un plaisir de t'achever !

TERRY FUNK. - Comment oses-tu me défier ? FILS DE P...

C'est le mot qu'il ne fallait pas dire ! Orton envoie une claque en pleine face du légendaire Terry Funk et tandis que ce dernier, rouge de colère, est retenu par Generico et Foley, Orton s'en va, sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:34

JOEY STYLES. - Mesdames et messieurs, nous approchons du clou de la soirée entre John Cena et Stone Cold Steve Austin et laissez-moi vous dire que l'ambiance est de plus en plus chaude, ici au Hammerstein Ballroom de New York ! Avant cela, nous allons assister à un match historique, puisqu'il opposera le champion de la Ring of Honor, Davey Richards à Bobby Roode, champion mondial de la TNA !

IRON SHEIK. - FACK IT ! FACK TNA ! FACK THAT HOLLYWOOD BLOND JABRONI, HULK HOGAN ! I BEAT HIM IN MADISON SQUARE GARDEN !

JOEY STYLES. - Du calme Sheik. Personne ici n'a parlé d'Hulk Hogan.

IRON SHEIK. - I PUT HIM IN THE CAMEL CLUTCH, FUCK HIM IN THE ASS AND MAKE HIM HUMBLE !



JOEY STYLES. - Voici d'abord Davey Richards, accompagné du One Man Crime Spree, Taz ! Une association qui crée des remous dans la communauté de la lutte. Servira-t-elle à combler le manque de personnalité que l'on reproche souvent au ROH World Champion ?

IRON SHEIK. - Sheiky Baby loves Taz, always having good weed to smoke with Sheiky Baby ! And he's from New York, number vun city in the wurld !



JOEY STYLES. - Et voilà son adversaire, le Canadien Bobby Roode. Champion controversé de la TNA. C'est la première fois de l'histoire qu'un champion de la TNA et un champion de la ROH s'affrontent dans le ring d'une autre fédération. Aucun titre n'est en jeu ce soir... Seulement la beauté du spectacle !

DAVEY RICHARDS vs. ROBERT ROODE.
Alors que la cloche sonne, les deux hommes se serrent la main et se tournent autour pendant quelques secondes. Le public est à fond dans la rencontre qui semble partagée. Alors que les deux hommes sont sur le point de se lancer dans une prise de force, un chant en l'honneur de Taz se fait entendre dans le public et les deux lutteurs s'arrêtent pour laisser au One Man Crime Spree le temps de savourer le moment. Cependant, Taz ne l'entend pas de cette oreille et ordonne à Richards de ne pas perdre son temps avec ces conneries et l'American Wolf ne se fait pas prier pour y aller d'un Small Package qui surprend le champion TNA, qui avait le dos tourner pour jouer un peu avec la foule ! Hélas pour Richards, ce premier tombé n'atteint même pas le compte de 2 et amuse plutôt Robert Roode, qui comprend dès lors qu'il ne faut pas prendre Davey Richards à la légère. Un nouveau contact est fait et pendant de longues minutes, les deux hommes s'échangent l'avantage. Plus tard dans la rencontre, Robert Roode tente de placer son Crossface mais Richards tient bon et modifie la prise en prenant la tête de Roode en ciseau entre ses jambes, pour lui appliquer une soumission typique de MMA. Roode parvient cependant à trouver les cordes pour briser la prise. Les deux hommes se relèvent sans attendre et là, c'est un enchaînement impressionnant de near falls qui se font suite dans le ring. Plusieurs gros moves y passent : German Suplex, DR Driver, Fisherman Suplex et j'en passe mais rien n'y fait. Finalement, Roode tente une nouvelle fois sa Fisherman Suplex mais Richards retombe derrière Roode, sur ses deux pieds et parvient à placer le Champion de la TNA dans son Kimura, pour finalement obtenir la victoire par soumission !



VAINQUEUR : DAVEY RICHARDS.

IRON SHEIK. - FUCK TNA ! FUCK RING OF GOMORRHE ! THIS MY FRIEND IS THE BEST WRESTLING IN THE WURLD ! NUMBER VUN IS BALLS !

JOEY STYLES. - Ce n'est pas terminé ! Les deux hommes se font face... Ils se serrent la main ! Quelle démonstration de sport !



Allez hop ! On passe à la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:34

Montel Vontavious Porter vient de gagner son combat contre Rey Mysterio et Chris Jericho et après s'être douché et changé, le voilà dans un de ses plus beaux costumes accompagnés de deux femmes dont nous auront certainement tous, jamais la chance de rencontrer.



MVP. - C'est une très grande soirée les filles. On savait que Montel Vontavious Porter excellait dans de nombreux domaine mais pas qu'il arriverait à mettre une telle correction à ses adversaires. On peut dire que c'était un moment magique de la télévision, MVP a tout simplement été extraordinaire. Il porte excellemment son surnom de Half-man Half-amazing. Personne ne donnait une seule chance à MVP quand on a apprit qu'il affrontait le "grand" Rey Mysterio et Chris Jericho mais une fois de plus, il a crée la surprise et éclaboussé le monde du catch de son talent. Il est grand temps de passer dans le bureau de Mick Foley pour demander un title shot pour le titre mondial, c'est amplement mérité. MVP a été parfait sur tout les points, personne ne peut lui reprocher quoi que ce soit ce soir.

???. - A part peut être sa modestie.

Dolph Ziggler apparait dans le champ de vision de la caméra.

Dolph Ziggler. - C'est vrais MVP, il faudrait peut être que tu arrêtes et que tu admettes une bonne fois pour toute que si tu as gagnés ton match par équipe ce soir, c'est uniquement parce que tu avais le grand Dolph Ziggler dans ton coin et que c'est par son ingéniosité, sa capacité de compréhension et son immense talent dans le business. Je me suis révélé comme étant le principale artisan de notre victoire alors que tu as été le maillon faible, celui qui aurait pu nous faire perdre face à ces minables. Je ne sais pas pourquoi tu essayes toujours de tirer la gloire sur toi MVP, peut être en manque de confiance en toi. Mais ce soir, on était deux sur le ring.

MVP. - Carla, essuie le front d'MVP parce qu'il est en train de voir rouge !

???. - Je m’appelle Mélissa enfaite.



MVP. - MVP en a rien à foutre de ton nom, bitch !

Dolph Ziggler. - Je vois qu'en plus, monsieur à reçu une éducation digne de ce nom. On ne parle pas comme ça aux femmes. Je ne sais pas où était ton père durant ton adolescence mais il a mal fait son boulot. Un peu comme toi ce soir. Heureusement que j'étais là pour rattraper les pots cassés.

MVP. - Dolph, il vaudrait mieux éviter d'aborder les sujets qui fâchent. On est pas tous née avec une poire à lavement dans le cul ! MVP en a bavé avant d'être où il est. Avant de se signer le plus gros contrat du wrestling business, avant de payer des montres faites en diamant, avant de se faire les plus belles femmes de cette planète... MVP se battait tout les jours pour défendre sa vie. Pendant que toi, tu passais surement ton temps à jouer à l'élève modèle pour impressionner tes consanguins de parents !

MVP et Dolph Ziggler se font faces, visage contre visage alors que les femmes reculent pour ne pas être touchées dans cette dispute. Les deux se regardent longuement, comme dans un combat de Chrysacier.

???. - On ne vous dérange pas trop ?



Rory. - En train de fêter votre victoire ?

Robbie. - Une bien petite, ouais.

Rory. - Aussi petite que l'homme masqué qu'ils ont vaincus, pas de quoi en faire un plat.

Dolph Ziggler. - Je connais autre chose qui est aussi petit, et ça se trouve sous vos jupes, les filles.

MVP. - Elle était bien bonne, celle-là.

Dolph regarde MVP en souriant.

Rory. - Vous faites une équipe pathétique. Je ne sais pas qui a eu l'idée de vous associer ensemble mais la division par équipe ne vous regarde pas. Elle n'est pas accessible à n'importe qui. Vous peut être battu Chris Jericho et Rey Mysterio mais sachez que face à nous, face à une vrais équipe, vous vous ferez balayer. On vous écrasera comme des fourmis, parce que c'est ce que vous êtes. Des petites et insignifiantes fourmis qui font face à des mastodontes !

Robbie. - On vous bouffera !

MVP. - Rappelez nous qu'une équipe d'incconu et d'un viellard vous ont bottés le cul plus tôt dans la soirée. On vient peut être de débuter dans la division par équipe mais on est déjà plus crédible que deux poilus se baladant en jupes.

Rory. - GRRRR...

Robbie retient son partenaire, essayant de calmer sa rage également.

Robbie. - Pas ce soir, Rory. Mais sachez que nous sortons du bureau de Mick Foley, et que nous avons organisé un petit match la semaine prochaine, histoire de voir si vous êtes ce que vous prétendez être. Vous savez l'ouvrir, mais vous ne savez "surement" pas soutenir vos mots par des actions.



Dolph Ziggler. - Comptez sur nous, à la semaine prochaine.

Les Highlanders partent tout en riant alors que Dolph Ziggler et son partenaire se regarde dans les yeux. Ils ont comprit qu'ils ont besoin l'un de l'autre pour faire face à ces brutes épaisses. Dolph finit par sourit et part de son coté. MVP se retrouve seul, il se gratte la tête, il a l'impression d'avoir oublier quelque chose... Merde où sont passés les deux pétasses ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sexy Mick
The Boss
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: BALLS #1   Dim 27 Nov - 23:35

JOEY STYLES. - Et maintenant, mesdames et messieurs, il est l'heure pour le Main Event d'avoir lieu! Un match opposant deux générations, Stone Cold Steve Austin face à John Cena, du jamais vu et il n'y a que la BALLS pour vous offrir cela!

IRON SHEIK. - Petit crétin, il n'y a pas de match, Austin va lui foutre son pied dans le cul et ce sera terminé. John Cena est bon pour parler mais pas pour lutter, tu vas voir ce que c'est qu'un bon gros bottage de cul dans les règles de l'art made in Attitude !





JOEY STYLES. - Vous ne pouvez pas dire ca Sheik, il est...

IRON SHEIK. - Nul, il est nul





JOHN CENA vs STEVE AUSTIN.
Le match débute et Stone Cold ne veut rien savoir, il se jette sur Cena sans attendre et envoi des droites dans le visage de Cena qui recule dans le coin. Austin continue mais l'arbitre veut les séparer. Stone Cold s'arrête au compte de 4 avant de revenir à la charge. Il le projette dans les cordes et tente de le réceptionner avec une clothesline mais Cena esquive en passant par dessous le bras du Rattlesnake et lui envoi un coup de bélier à la volée. Steve se relève, Cena lui renvoi un coup de bélier. John porte maintenant son short powerbomb sur Stone Cold et ne perd pas de temps à faire son taunt habituelle pour les fans, il se projette simplement dans les cordes et envoi son five knuckle shuffle droit dans la face d'Austin. Ce dernier se relève instinctivement, Cena veut partir pour son F-U mais Stone Cold contre une fois sur les épaules du Champ en passant derrière. Stone Cold enchaîne avec son Lou Thesz Press et de multiples droites dans la face de Cena qui ne peut rien faire pour se défaire de l'assaut d'Austin. Cena se relève doucement alors que Steve Austin le fixe, il se met à rire. Avant d'attraper John Cena pour le projeter dans les cordes et l'attraper avec un coup de la corde à linge, puis un autre et un troisième. Steve enchaine avec une souplesse ventral avant de lever la main au ciel, il est train d'imiter le "you can't see me" de John Cena ! Le public exulte, il se projette dans les cordes et five knuckle shuffle... Non ! John Cena s'est relevé au dernier moment, il esquive le coup et enchaine son adversaire de droite. Alors que le public est en chaleur ! John Cena attrape Steve Austin avec beaucoup de difficulté pour le mettre sur son dos mais il se débat rapidement. Il tombe dans le dos de John Cena, celui-ci se retourne tandis que Stone Cold l'attendait. Austin place un coup de pied dans le ventre de Cena, et Stunner ! Steve Austin fais un bras d'honneur au cadavre de Cena et il tente le tombé. Le compte de 3 est effectué.



VAINQUEUR : STONE COLD.

IRON SHEIK. - Je te l'avais dit, je suis grand! Ma parole est grande, ma parole est d'or, suivez moi tous bande d'ingrats et prenez en de la graine!

JOEY STYLES. - N'en faîtes pas trop, Sheik

Le thème song de Vladimir Kozlov vient de se déclencher, le public se met à huer du plus profond de leurs êtres la venue du russe. Il monte doucement alors que John Cena sors discrètement du ring. Steve Austin le regarde avec un œil noir, Vladimir monte doucement sur le ring pour faire face à Stone Cold.



Cet échange de regard dur plusieurs secondes alors que les deux lutteur se rapprochent de plus en plus. Le public est en train d'acclamer Stone Cold. La tension est à son comble... Tout le monde sait que ça va exploser mais personne ne sait quand. Heuresement Mick Foley débarque avec l'intervention de nombreux gardes du corps. Ils séparent les deux catcheurs qui continuent néanmoins à se regarder.



C'est sur ses images que le show se finit.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BALLS #1   

Revenir en haut Aller en bas
 
BALLS #1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Extrait film Balls of fury
» 2012 Hot List: Golf Balls
» chambres à air Tireballs
» Round ball
» occasion gaucher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BALLS :: BALLS TV :: Shows-
Sauter vers: