Big Apple Lucha Libre Superstars
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 s01e03 // John Cena & The Sandman vs MVP & Dolph Zigger

Aller en bas 
AuteurMessage
Seth' Sobchak
Sept sur Sept
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: s01e03 // John Cena & The Sandman vs MVP & Dolph Zigger   Jeu 8 Déc - 1:04

Bonne chance les gars.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seth.forumactif.pro/
Y8
Evadé de Cocks River
avatar

Messages : 292
Date d'inscription : 17/11/2011

MessageSujet: Re: s01e03 // John Cena & The Sandman vs MVP & Dolph Zigger   Sam 10 Déc - 21:43

Alors qu'une page de pub vient de se terminer, nous voyons Dolph Ziggler, micro en main, sur le ring de ce house-show, qui s'apprête à faire une petite annonce, sûrement en vue de son match face à Cena et au Sandmanqui aura lieu lundi.



DOLPH ZIGGLER. - Bonsoir à tous, parents, enfants, ou nourrissons, et bienvenue à BALLS ! Pour ceux qui ne le savent pas, je m'appelle Dolph Ziggler, et je suis ici pour que chacun puisse se faire une idée du chemin qu'il lui reste à parcourir avant d'atteindre le stade de la perfection.

La réaction du public est imminente : des huées pleuvent sur Ziggler.

DOLPH ZIGGLER. - À vrai dire, je connais déjà la réponse à cette énigme existentielle, et ce, pour chacun d'entre vous. La vérité est qu'aucun individu présent dans cette salle ou existant sur cette planète ou une autre ne pourra atteindre le seuil que j'ai franchi il y a bien longtemps déjà, à savoir celui de la perfection. Je suis désolé de vous apprendre que jamais vous et moi ne jouerons dans la même cour. J'ai beau avoir perdu mon dernier combat, ce n'est pas un seul mauvais résultat qui fait la qualité d'un lutteur, surtout lorsque celui-ci devait combattre aux côtés de partenaires des plus pitoyables ! Ce n'est pas à moi à endosser la responsabilité de cette défaite, non !

Silence dans la salle. MVP et Henry ne sont pas non plus très appréciés, ici. @jeudemotspourri.

DOLPH ZIGGLER. - Ce troisième épisode de la saison une de BALLS sera une révolution, mesdames et messieurs. Toujours en partenariat avec MVP, j'affronterai the Sandman et John Cena. Ce sont d'ailleurs de ces deux hommes dont je vais vous parler à présent. Commençons par le premier d'entre eux, the Sandman.



DOLPH ZIGGLER. - Connaissez-vous le sens du mot bourrin ? On l'utilise pour désigner des personnes manquant de finesse, ou, dans la domaine de la lutte en particulier, privilégiant la force physique à la technique. The Sandman fait partie de ces personnes pouvant être qualifiées de bourrin. Ces individus sont généralement très limités d'esprit. Une nouvelle fois, notre ami remplit ces critères. Sand', comme beaucoup le surnomment, est un lutteur bête, dont la stratégie - ou tout du moins ce qu'il considère comme en étant une - est uniquement axé sur la force. De la puissance, et encore de la puissance. Voici ce qui, selon lui, est l'arme absolue contre n'importe quel type d'adversaire. Seulement voilà, il existe en outre, une autre catégorie de lutteurs qui, eux, savent déjouer les tactiques de leurs adversaires. Ces catcheurs-ci sont plus rusés et plus fins que leurs pairs. Malheureusement pour le Sandman, je fais partie de cette classe de combattants. Lundi, je saurais déjouer sa stratégie, et à ce moment-là, ce sera pour lui, la fin d'une série d'invincibilité, et la légende prendra fin. End story. Première vérité.

Dolph marque une pause avant de reprendre sa sainte parole de guide.

DOLPH ZIGGLER. - La seconde vérité, quant à elle, est du même acabit que la première. Une nouvelle fois, nous allons nous pencher vers la forte attirance pour l'alcool que présente le Sandman. L'alcool nous pousse à commettre des acte inconsidérés, c'est un fait, et Sand' est le premier à le confirmer, mais le type d'actes auquel nous allons nous intéresser est celui concernant la violence. L'abus d'alcool rend violent, ce n'est plus à prouver. Or, remettons deux secondes les choses - et non les chopes - à leur place : la violence, ce n'est pas de la lutte. Un alcoolique qui s'énerve ne lutte pas, non. Il s'agite tel un barbare sanguinaire, frappe partout où il peut, cherche simplement à faire mal sans comprendre pourquoi il agit de la sorte. Ce type d'individus n'est pas bien difficile à calmer, surtout pour un catcheur professionnel et entraîné comme moi. Sandman ne pratique pas la lutte, il manifeste simplement les conséquences de sa consommation largement excessive d'alcool. Et ça, ce n'est rien d'autre que la seconde vérité.



DOLPH ZIGGLER. - Passons à présent à la troisième vérité. Le gros défaut de Sand', à vrai dire, c'est qu'il ne sait pas s'arrêter. Il a commencé en 1993 quelque chose qu'il n'a pas su contrôler. Un peu comme l'alcool, somme toute. Sauf qu'ici, nous parlons bien de sa carrière. Déjà en 2008, the Sandman avait annoncé son désir de se retirer du business. Quelques mois plus tard, qui a-t-on vu réapparaître sur les rings ? Lui. Qui a enchaîné les apparitions d'un soir alors qu'on voyait pertinemment qu'il n'en avait plus la force ? Toujours lui. Qui est parti comme un voleur de l'Impact Wrestling, attestant ainsi de l'état pitoyable dans lequel il se trouve, si lamentable qu'il ne lui permettait plus de lutter. Same. Et enfin, qui est revenu à BALLS pour tenter, une dernière fois, de se convaincre qu'il n'était pas encore fini ?! The Sandman, ladies and gentlemans ! Notre cher ami n'a plus la force de le battre, ses multiples échecs l'ont prouvé. Mais cette fois-ci sera la fois de trop ! Je ferai craquer le Sand', l'enverrai six pieds sous terre et enterrerai définitivement la légende ! Troisième vérité, trois à zéro ! Applaudissements, s'il vous plaît.

Dolph Ziggler, toujours hué, affiche soudainement un grand sourire aux lèvres.

DOLPH ZIGGLER. - Mesdames et messieurs, on vient de me faire parvenir une grande nouvelle qui ravira sûrement tous les enfants présents dans la salle. Un homme important vient d'arriver dans l'arène, et je serai, en plus d'être parfait, un homme heureux si l'honneur de l'accueillir parmi nous me revenait. Veuillez accueillir, très chers amis, Santa Claus !



Il est là, oui ! Le Père Noël ! Tout droit sorti de son atelier, venu ici en traîneau, veuillez accueillir Santa Claus ! Cet homme qui a fait et continuera de faire rêver des générations entières d'enfants, l'homme à qui l'on doit la magie de Noël, il est ici, à BALLS ! Le problème, c'est qu'une fois arrivé sur le ring, Dolph le fait tomber au sol d'un kick magistral dans les parties.

DOLPH ZIGGLER. - Mesdames et messieurs, c'était... le père Noël. Cet homme est décidément merveilleux. Voyez comme le côté génial d'un individu ne dépend uniquement que de la façon dont on le présente. Et non, John Cena ne déroge pas à la règle, ne rêvez pas. Oh oui, John nous paraît très impressionnant lorsqu'on le voit soulever le Big Show, célébrer son douzième titre de champion mondial, ou encore jeter sa casquette en direction des tribunes. Mais si le Big Show ne se laissait pas soulever, si John n'avait gagné aucun titre majeur et s'il n'avait pas de casquette, que se passerait-il ? Cena perdrait toute sa magie, et se fondrait dans la masse. John n'est qu'un lutteur banal, en réalité, et sa magie est superficielle, tout comme celle du Père Noël, somme toute !

Dolph commence à tabasser le Père Noël, et au fur et à mesure, la barbe de celui-ci glisse, et on peut voir le visage d'un homme d'une quarantaine d'années apparaître. On aurait été à Stamford, soyons sûrs que cette image aurait été censurée.

DOLPH ZIGGLER. - Mais pourquoi donc ce Père Noël ne s'est-il pas défendu ? Parce qu'il est comme toi, John. C'est un robot, il n'est programmé que pour certaines choses, mais d'autres sont, pour lui, matériellement irréalisables. Santa Claus n'est pas programmé pour se battre, tout comme toi tu n'es pas programmé pour proposer de la vraie lutte. Oui John, il ne faut pas confondre catch et spectacle. Ce que tu vends à ce public est un divertissement, un spectacle, mais pas de véritables combats de lutte pure et technique. Ne te prends pas pour un catcheur, John, car tu n'en es pas un ! Mais, ne t'inquiète pas, lundi, ce ne sera plus toi qui fera des leçons de morale à ces enfants, mais bien moi qui t'enseignerait la lutte par le biais d'une bonne raclée ! Et à partir de ce jour, tu ne te prendras plus pour ce que tu n'es pas, crois-moi !



DOLPH ZIGGLER. - Tout comme le Père Noël, tu dois ta popularité aux autres. Santa Claas doit la sienne aux médias, à la complicité des parents, et surtout des commerçants pour qui cette légende représente un énorme coup de marketing. Quant à toi, ne nous voilons pas la face, durant toute ta carrière, tu as vu divers tremplins t'être tendus par les dirigeants. Et le comble du malheur, c'est que tu les a saisis, les a utilisés, et te retrouve aujourd'hui au sommet, sans jamais t'être sali les mains ! Certains ont des dons, des bénédictions du ciel, catégorie de personnes à laquelle j'appartiens, mais toi, tu n'en as aucun ! Tu ne mérites pas ton succès, tu ne le dois qu'à la chance, aux opportunités que tu as saisi - non parce que tu les a méritées mais parce qu'elles sont venues à toi - et au véritables objectifs des fédérations de lutte : remplir les caisses ! Que serais-tu sans tous ces tee-shirts vendus et que l'on retrouve sur le dos de tes fans, sans ces films que tu as tourné, huh, peux-tu me le dire ? Tu ne serais rien, voici la réponse que tu n'oseras jamais reconnaître comme étant la plus proche de la vérité !

Le public ferme sa gueule, plus personne n'ose l'ouvrir, à présent.

DOLPH ZIGGLER. - La vérité. Telle est la parole que je vous ai transmise durant ces quelques minutes où je vous ai gratifiés de ma présence. Lundi soir verra l'enterrement de deux hommes et le triomphe de deux autres, au cours d'un combat dont je serai le protagoniste. Pourquoi ? Because I am Perfection !



Grand blanc dans l'arène. Dolph Ziggler vient de frapper très fort, ce soir. Le match de lundi soir risque d'être explosif. Quant à moi, je suis très content de ce roleplay, j'y ai pris beaucoup de plaisir, alors je pense que nous pouvons dire : mission accomplie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beer drinker.

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 17/11/2011

MessageSujet: Re: s01e03 // John Cena & The Sandman vs MVP & Dolph Zigger   Sam 10 Déc - 23:53

Balls a débuté depuis deux semaines déjà, et qui l'eut cru, le Sandman reste invaincu, après une victoire face à Raven et CM Punk, le hardcore Icon va devoir lutter cette semaine également, contre qui ? Nous ne le savons pas encore. Le buveur de bière est justement entrain de lire la carte de la semaine.

The Sandman – Oh l'enculé !

L'ancien ECW original n'en revient pas. On dirait qu'il va affronter du lourd cette semaine. Quand tout d'un coup le chairman Mick Foley apparaît.



Mick Foley – Alors Sandman, tu viens de lire la carte ?

The Sandman – On dirait que ça t'amuse, je me trompe ?

Mick Foley – Non, mais disons que je trouve ça, intéressant.

The Sandman – Intéressant ? Tu te fous de ma gueule ? Ne joue pas trop avec moi Mick, tu pourrais t'en mordre les doigts, je pourrais très bien te faire avaler les dernières dents qu'il te reste, chairman ou pas, j'en ai rien à foutre.

Mick Foley – Pourquoi tant de haine Sand' ? Je trouve que John Cena est un excellent partenaire, tout vous oppose, ça s'annonce explosif.

QUOI !? John Cena fera équipe avec le Sandman ?! Seigneur !

The Sandman – Tu crois que tu peux jouer avec moi comme ça ? Je t'ai bien dis que je ne suis pas là pour faire de l'audience, mais pour casser des gueules, qu'est-ce qui m'empêche de casser la gueule de cette salope de Cena ?

Mick Foley – Rien, mais pourquoi tu hais autant John, il ne t'a rien fait.

Le hardcore Icon, voit rouge.

The Sandman – On a aucun point en commun, cette tantouse n'est qu'un objet, durant toute sa chienne de vie, il s'est contenté de suivre le mouvement et de suivre les ordres de se cher Vinny. C'est à cause des enculés comme lui que des mecs comme Sabu, Dreamer et moi, on squattait le bas de la carte à la WWE. C'est à cause de mec comme lui et Orton qu'on nous a fait bouffer les miettes. Alors qu'on est des légendes dans ce putain de business, ils étaient encore dans les boules de leurs père qu'on cassé déjà des têtes semaines après semaines. Je n'ai rien à voir avec lui, Cena est tout ce que je hais dans ce business c'est à cause de Cena que j'ai dus arrêter de faire saigner des mecs, et d'insulter des fils de pute dans son genre, et toi t'as l'idée de me foutre avec lui, tu craques ou quoi ?

Mick Foley – Mais tu sais Sand, John à changé, il n'est plus le même.



Le Sand' soupire et prend une bière.

The Sandman – Changer ? Comment ça ? Tu crois que parce que le mec se pointe sur le ring en disant que c'est devenu un bad boy que s'en est un ? Tu crois que c'est parce que John " Superman" Cena en a marre d'endosser sa cap, fait de lui un homme nouveau ? MA BITE ! Cena est toujours le même, il essaie de nous faire une rébellion comme l'a fait Justin Bieber, mais c'est aussi convainquant que Kelly Kelly vierge. Cena n'a pas changé, c'est un bad boy des bacs à sable ouais. Il me fait bien rire.

Mick Foley – Tu verras par toi même quand il essaiera de te trahir pour montrer qu'il a changé.

The Sandman – Tu sais quoi Mick ? J'ai bien envie qu'il essaie, qu'il ose jouer au plus con avec moi et je lui fais avaler sa casquette et la lui fais ressortir par le prépuce, t'entend ça ? Cena n'aura jamais les couilles suffisante pour toucher à un cheveux de ma tête, je deviens sobre si c'est le cas.

Mick Foley – L'avenir nous le dira, qui sait ? Tu deviendras peut être désintoxiqué de l'alcool un de ces jours.

The Sandman – Qui sait ? Tu t'achèteras peut être un dentier un de ces jours.

Head shot !



Mick Foley –Soit, j'ai eus une très bonne idée. The Marine and the Hardcore Icon, partenaire sur un ring, c'est beau quand même, et je trouve que ça sonne bien.

The Sandman – The Hardcore Icon and the Kid Icon ... Great.

Mick Foley –Mais en attendant Cena ne sera pas ton adversaire mais ton allié pour ce match en tout cas. Tu devrais plus te concentrer sur MVP et Dolph Ziggler, car c'est eux tes vrais adversaires.

Enfin on connait le match, ça sera donc John Cena et le Sandman contre That Perfect Duo ! That's gonna be huge. Le Sandman rigole.

The Sandman – De qui tu veux que je m'inquiète ? Honnêtement ?

Mick Foley –De Dolph Ziggler, qui pourrait te poser quelques problèmes.

The Sandman – Des problèmes ? Sérieux ? Tu te fous de ma gueule Mick ? T'es au courant que Ziggler c'est le même tarif que Cena, il n'était encore qu'un petit bordel blanc, vivant dans les boules de son paternel, que moi j'explosais des gueules, je marquais déjà ma putain de marque dans ce business. Et je devrais avoir peur ? Je ne pense pas non. Ziggler, à part faire rire la galerie et brasser de l'air ne sait rien faire de ses deux mains.

Mick Foley –Il a été champion des états unis et champion intercontinental, c'est pas rien quand même.

The Sandman – Génial, et si ma tante en avait on l'appellerait tonton. J'en ai rien à battre de son palmarès, si tu veux qu'on joue à sa on y est encore demain. Par contre tu ne précises pas que t'a salope à la chevelure dorée se travestissait au début de sa carrière, tu le dis pas ça hein ? C'est vrai d'un coup ça effraie moins. Ca effraie moins de savoir qu'il se déguisait en putain de pom-pom girl et qu'il s'amusait à faire des galipettes bizarres avec ses amis sur le ring. Je me souviens aussi qu'il adorait prendre des fessée par Michaels et Triple H, d'ailleurs ces deux enculés lui on mit la tête dans le cul d'un mec. Et après tu crois que je vais m'inquiéter de savoir qu'une sous-merde comme ça sera sur le même ring que moi, je pense pas non. C'est plutôt lui qui doit pleurer sa mère, parce que je ne suis ni Michaels ni Hunter, mais je suis très bien capable de lui mettre une bonne grosse branlé, ça sera pas le dernier.

Mick Foley –Méfie-toi tout de même, il peut te surprendre.

The Sandman – Ouais c'est vrai il peut me surprendre, il suffit de voir les choix qu'il fait, t'as vu quand même que le bonhomme s'est tapé la grosse vache de Guerrero quand même. Tu te rend compte, le mec et quand même plus de dent que toi mais toi tu te choppé pleins de grosse salopes, quand tu te déguisais en hippie. Ce cochon, est capable de n'importe quoi pour avoir un coup de pousse. Mais moi en plus de dix ans de carrière je n'ai jamais eu besoin de personne pour gagner, je n'avais besoin que d'un pack de bière et de mon kendo stick, et avec ça, je lattais les couilles chaque semaines à des enculés dans son genre. J'ai pas besoin d'un look d'homosexuel raté pour attirer les spotlights, avec moi ils viennent tous seuls. Ziggler me fait plus rire qu'autre chose, je pense que celui qui doit se chier le plus dessus c'est lui pas moi !

Mick Foley –Je t'aurais prévenu Sand'.

The Sandman – Mais putain, même ma truie de femme me donne pas autant de conseil, t'es pas PD Mick rassure moi, tu veux pas me sucer la bite tout de même, tu m'inquiètes.

Cactus Jack nous sort un sourire de pervers dégueulasse.

Mick Foley –Non t'en fais pas, je suis juste une personne qui te veux du bien.

The Sandman – Ferme ta putain de gueule, si tu redis un truc dans le genre je t'explose la gueule t'entend ?

Mick Foley –Excuse-moi, je m'égare, mais Ziggler n'est pas le seul élément dangereux dans ce match, MVP n'est pas un cadeau non plus.



The Sandman – T'es fermement décidé à me casser les couilles toi non ? Tu veux qu'on parle de MVP maintenant ? Tu veux vraiment perdre cinq minutes à parler de cette sale pute nègre ? T'es sûr ?

Mick Foley –Je m'en fiche, mais c'est pour te prévenir, Montel est quand même, LE plus grand champion des états unis de tous les temps. C'est pas rien.

The Sandman – Mais putain qu'est-ce que j'en ai à branler de savoir qu'il est le plus grand champion des états unis sérieux ? C'est cool ! J'le dirais à ma bite tiens ! T'oublies de dire qu'il n'y avait aucune concurrence à cette époque, enfin il faut le dire, même ce gros con de Stevie Richards pouvait rester champion à ce moment là, fallait pas être bien talentueux. Mais en fait je comprends ton petit jeu, t'as envie juste de montrer le bon côté de tes superstars. Tu dis pas que MVP est noir ! Tu Oublies de le dire ça ! Enfoiré.

Le chairman fronce les sourcils, il ne semble pas comprendre.

Mick Foley –Euh ... Bon d'accord je le dis, Montel est noir, mais où est le soucis ?

The Sandman – Rien que ça couleur de peau, explique tout le personnage mon cher, c'est juste un putain de nègre, qui ouvre sa gueule sans arrêt, jouant le grand duc avec ses bijoux et ses lunettes hors de prix. Il essaie de se donner un style, disant qu'il a été le lutteur le mieux payé au monde. Mais à sa place je serais plus humble que ça, parce que y'a quelques siècles de ça, mon arrière grand-père, fouettait son paysans de père. Et durant notre match, l'histoire risque de se répéter une fois de plus. Mes coups seront tellement douloureux, qu'on ne reverra plus jamais sa sale gueule de nègre sur ce ring, t'inquiète Mick, je vais le renvoyer au Japon vite-fait bien fait ! Y'a pas de soucis ! J'vais le renvoyer chez les noichs, ils aiment tout le monde eux.

Mick Foley –SANDMAN ! Putain on est pas à la ECW ici ! Tu ne peux pas dire tout ça à la télévision ! Je ne peux pas te laisser dire ça, tu veux que je finisse en taule, j'vais finir par avoir toutes les assos' contre le racisme au cul.

The Sandman – Tu n'auras cas me les envoyé j'leur latterait les couilles volontier.

Mick Foley –Mais n'oublie pas que Montel est quand même habitué à évoluer en équipe, souviens-toi quand il était avec Matt Hardy et Mark Henry

Le Sandman n'a pas l'air concerné, il boit une autre gorgée de bière avant de reprendre.



The Sandman – Y'a autant de trou dans ton cerveau que dans ta bouche Mick. Moi aussi j'ai était champion par équipe à la ECW, et t'en parles pas ! Alors que moi c'était une vrai équipe, on proposait de vrai match, pas de la merde comme Mvp et Hardy, ils étaient tellement fusionnel, qu'au final on l'a vu, le négro à trahit son pote après plusieurs mois de cohabitation ! C'est pour ça que les noirs sont mauvais ! C'est des tricheurs, et des menteurs, et MVP n'est pas une exception, enculé de nègre ! Et après quelques années plus tard, quand il a commencé à prendre des roustes par le nain vers, qu'il commençait à devenir gros comme ma femme. Il a commencé à faire équipe avec Mark Henry, après ça je croyais qu'il avait comprit qu'ils devaient rester entre eux, mais non, ils continuent à venir nous casser les couilles. En tout cas on a vu se que ça donné, absolument rien ils ont fait rire la galerie pendant quelques semaines et après, il s'est cassé chez les noichs génial ! Bien ton champion Mick. Avec deux merdes comme ça, tu crois que je vais me chier dessus ? Mon cul ouais !

Mick Foley –Je t'aurais prévenu Sand'.

The Sandman – Bordel de merde c'est quoi cette embrouille la ? Sérieux, c'est quoi c'est prévention de bonnes femmes, ils ont bu de la potion magique ou quoi ? Mvp est plus noir ? Ziggler est plus un métrosexuelle ? Non ? Alors ferme ta gueule, je risque rien sur ce match. Tu parles d'eux comme si c'était de grands champions, alors qu'en équipe ils ont fait quoi ensemble hein ? Rien ! Ils ont gagnés contre une équipe niqué, un nain méxicain et une grande bouche canadienne, et ils se sont prit une branlés contre des vrais Americains. Alors tu crois que je vais perdre ? Que je vais me sentir en danger, même si j'ai Cena avec moi, je ne risque rien, j'vais leur latter les couilles comme jamais, ils n'auront plus jamais l'occasion de ramener leur gueule sur un ring, tout comme je les fais avec Raven et Punk, je vais les évinçaient de la carte. J'vais leur lyncher la gueule

CATCHPHRASE !

The Sandman – EXIT LIGHT ! ENTER NIGHT BECAUSE THE SANDMAN COMING.

Le hardcore icon, explose une canette de bière sur sa tête et crache le contenu de la canette, sous le regard de Mick Foley, décontenancé.



Mick Foley –T'es un grand malade.



Foley s'en va laissant le Sandman seul avec la carte du show. Voilà c'est fini pour cette semaine, merci à Seth' pour les images, bonne chance à lui-même et Y8. On s'voit la semaine prochaine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth' Sobchak
Sept sur Sept
avatar

Messages : 420
Date d'inscription : 14/11/2011

MessageSujet: Re: s01e03 // John Cena & The Sandman vs MVP & Dolph Zigger   Dim 11 Déc - 18:47



Vous savez tous que Montel Vontavious Porter est l'homme le plus riche de ce business mais vous savez certainement pas pourquoi. Ce n'est pas parce qu'il a signé le plus gros contrat de l'histoire de ce business, non ce n'est qu'une décille de ses revenus. Si MVP est aussi riche, c'est parce que c'est un homme d'affaire, digne de ce nom. Il vient d'investir une très forte somme dans une petite boite locale qu'il compte bien transformer en une multinationale. Il est en train de discuter avec le DRH de l'entreprise, à la machine à café.

MONTEL VONTAVIOUS PORTER. Il faut que je me fasse prier pour avoir un café ?

JEAN-GUY LECOINTRE. Oh pardon excusez moi, monsieur.

Il lui donne le café qu'il tenait entre ses mains.



MONTEL VONTAVIOUS PORTER. Je ne vous cache pas qu'il y a beaucoup de travail à faire ici. Si on veut transformer un jour cette minable entreprise de quartier, en une machine à imprimer des billets, il va falloir faire beaucoup mieux que ça. Tout est à refaire ici.

JEAN-GUY LECOINTRE. Vous voulez dire quoi par là ?

MONTEL VONTAVIOUS PORTER. Il faut repartir à zero, renvoyez tout les incapables et les remplacer par du personnel moins chère et beaucoup plus efficace. J'ai vu la liste des employer, le constat est effarant. Le plus gros vendeur de la boite est un alcoolique névrosé, le gars qui s'occupe du courrier est un sale gosse pré-pubère, sinon on a une junkie, une autre secrétaire complètement débile. Une tire aux flanc qui veut ses mercredi après midi pour je ne sais quel excuse vaseuse. Un délégué syndicale qui chie dans les bottes du patronat sans parler de la tapette que l'on à a la comptabilité. Et en parlant de tapette, j'ai cru comprendre que votre responsable informatique était légèrement efféminé.

JEAN-GUY LECOINTRE. Moi aussi ça me dérange mais on ne peut renvoyer quelqu'un pour de tel motif. Il irait aux prudhommes et...

MONTEL VONTAVIOUS PORTER. Taisez vous. Nons avons besoin d'homme fort pour reprendre le gouvernail et pour empêcher que l'entreprise vire vers des bords dangereux. Je suis moi même catcheur, le lundi soir, vous me connaissez surement... Montel Vontavious Porter !

JEAN-GUY LECOINTRE. Oh ! Je peux toucher ?



MONTEL VONTAVIOUS PORTER. Vous voyez, c'est grâce à ça que je suis le catcheur le plus important de la BALLS. Des années et des années d'entrainement pour en venir ou j'en suis. Se remettre en question est la bonne solution pour se hisser vers le haut et être au sommet du monde, sans l'aide de personne.

JEAN-GUY LECOINTRE. Mais vous n'êtes pas en équipe avec le blondinet ?

MONTEL VONTAVIOUS PORTER. Dolph Ziggler. Je n'ai pas besoin de lui pour faire ce que je veux faire mais il reste un atout non négligeable. Je lui fait croire qu'il peut compter sur moi pour avoir toujours quelqu'un qui sur qui compter. Mais il ne faut pas se faire d'illusion, une fois que je serais champion et qu'il ne me sera plus utile, je m'en débarrasserais et pour longtemps. Il a beau être jeune, agile et athlétique, il n'est rien en comparaison d'MVP. Chaque fois que je le vois, je me retiens de ne pas lui mettre une droite dans la gueule, le reflet de la perfection ? Des conneries... Petit con de prétentieux ! Si on le jetait en prison, il serait surement la poupée gonflable de tout ceux qui font un peu de gonflette. Je sais de quoi je parle, j'ai fais de la prison et j'ai vu des choses pas très net. Ce que je veux dire par là, c'est qu'il a beau être jeune et très ambitieux. Il restera dans l'ombre de son maitre, dans mon ombre ! Comme votre chauffeur... André là. Et bien il couvrira mes arrières et au premier faux pas, je l’envoierais finir sa carrière complètement nue dans un des ghetto les plus sordides de Brooklyne avec une pancarte "J'aime pas les noirs", voir si ce petit riche de mes deux est le reflet de la perfection.

JEAN-GUY LECOINTRE. Ah d'accord. Mais vous n'avez pas perdu votre dernier match ?



MONTEL VONTAVIOUS PORTER. MVP n'a pas perdu, ce sont ses partenaires qui lui ont fait défaut. Retire immédiatement ce que tu as dis, espèce d’insecte !

JEAN-GUY LECOINTRE. PARDON EXCUSEZ MOI !

MVP le lâche et il tombe par terre comme une grosse merde si on peut dire. Il se fait relevez alors qu'il essaye de changer de sujet, pour ne pas s'en prendre une autre.

JEAN-GUY LECOINTRE. Mais la semaine prochaine, vous n'affrontez pas le grand John Cena ?

MONTEL VONTAVIOUS PORTER. John Cena n'a de grand que la taille. Il ne vaut rien contrairement à ce qu'on pourrait croire. Tout ces titres de champion du monde, tout ces fans qui là à acclamer le "grand" John Cena... Des balivernes, personne ne l'aime. C'est juste l'effet de mode de ces derniers années. Mais comme tout les effets de mode, il est éphémère et misérable. Ce n'est qu'une pale copie de Stone Cold Steve Austin. Mais malheureusement pour lui, une copie raté et qui n'est qu'un second role. Parce que il y a une telle différence entre les deux, que s'en est effrayant. John Cena catchant 300 jours par ans, c'est battre dans le main event du premier show de la BALLS par un viellard qui n'avait pas ressortit les bottes depuis une décennie. Le talent, on l'a ou on l'a pas. John Cena est devenu ce qu'il est devenu parce que le monde du catch avait un trou parce que Stone Cold avait laissé un vide. C'est Vince McMahon qui la poussé à devenir comme ça, une machine à fric, incapable de comprendre que l'on se fessait des couilles en or sur son dos. John Cena est peut être le lutteur qui a vendu le plus de produit dérivé dans le monde de la lutte mais la seule chose qu'il est vendu de mieux, c'est son âme et il l'a vendu au diable.

JEAN-GUY LECOINTRE. Quant à son partenaire, le Sandman non ?



MONTEL VONTAVIOUS PORTER. Il aime ce qui est barbare ? Il va subir l'humiliation la plus sévère de sa vie et avec ses propres armes en plus. Je vais le saigner comme un porcinet pour lui faire comprendre ce que c'est que la douleur. Nul catcheur n'a plus souffert que moi dans ce monde ! Ce vieillard alcoolique ne fait que des matchs extrêmes depuis qu'il est venu à la BALLS ! Mais il cherche quoi ce vieux fou ? Il a pas les couilles de se suicider, il préfère certainement que je l'exécute? Et bien il aura ce qu'il voudra, ce sera une boucherie comme il les aimes. Juste pour lui faire comprendre que la BALLS, ce n'est pas la ECW et qu'il faut qu'il arrête de vivre dans le passé. Tout comme sa gloire, il ne reste en lui plus qu'un fantôme. Son numéro d’alcoolique ne surprend plus personne, on sait tous que vouloir jouer le bad boys qui s éclate des objets sur la gueule et qui ne craint personne, c'est dépassé depuis longtemps. Et puis son rôle à déjà été prit maintenant alors il faudrait penser à se recycler et à laissé la place aux autres. Pourquoi pas une carrière de clown ou de guignol de l'info ? De toute façon, il a la face tellement ravagé qu'on ne verrait plus la différence. Je vais comprendre à cet adepte de l'anarchie qui est le roi ici et qui fait régner l'ordre et la discipline. Il me suppliera quand je l'aurais ouvert en long, en large et en travers !

JEAN-GUY LECOINTRE. Vous rigolez certainement n'est ce pas ?

MVP approche le couteau du DRH et lui met sous le cou.

MONTEL VONTAVIOUS PORTER. J'ai l'air de ne pas être sérieux?

JEAN-GUY LECOINTRE. N-... Non.

MONTEL VONTAVIOUS PORTER. Très bien alors danse pour moi.



JEAN-GUY LECOINTRE. Comme ça ?

MVP se fend la poire et oui, c'est aussi ça le bureau.

MONTEL VONTAVIOUS PORTER. Ca c'est une quenelle d'au moins 1m85 !

Big up à celui dont on doit taire le nom à la télévision. Sinon un bruit vient de retentir, c'est l'assenceur, des hommes en sortent et apparemment ils reviennent du Balto !



HERVE DUMONT. Alors Jean Gui, on s'amuse sans nous ?

JEAN-CLAUDE CONVENANT. Oh le con ! Ahahaha !

MONTEL VONTAVIOUS PORTER. Je crois qu'il y a vraiment rien a faire ici.



MONTEL VONTAVIOUS PORTER. Dégagez de mon chemin.

JEAN-CLAUDE CONVENANT. Hey ?

HERVE DUMONT. Dis donc !

C'est comme ça que se finit l'histoire. SI vous voulez mon avis, je crois que Montel Vient de flairer qu'il a fait un mauvaise investissement et qu'il va vite se débarrasser de cette entreprise de merde en trouvant un pigeon pour l'acheter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seth.forumactif.pro/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: s01e03 // John Cena & The Sandman vs MVP & Dolph Zigger   

Revenir en haut Aller en bas
 
s01e03 // John Cena & The Sandman vs MVP & Dolph Zigger
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Forme] John Cena lutte bien que blessé
» [Forme] John Cena blessé
» [Forme] John Cena sera opéré.
» [Rumeurs] John Cena, nouveau soutien de Dolph Ziggler
» Un Heel Turn pour John Cena semble vraiment improbable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BALLS :: GAME TIME :: Live!-
Sauter vers: